Métiers d'Antan II SI

Métiers d'Antan II

Le menuisier scie, rabote, frappe, encastre, assemble...

La menuiserie est une activité qui se situe entre la charpenterie et l’ébénisterie. Par exemple, la pose des planchers les plus courants est effectuée tantôt par le charpentier, tantôt par le menuisier. L’ébéniste se réserve en général les travaux de menuiserie les plus délicats, en particulier la fabrication de meubles. Le menuisier est un professionnel du bâtiment qui travaille traditionnellement le bois. Il réalise et pose les portes, les fenêtres, les placards dans le bâtiment. Il fournit une prestation sur mesure. Sa discipline professionnelle est la menuiserie, mais aussi l’agencement, la pose de matériaux isolants ainsi que la petite serrurerie.

L’apparition de la poterie, étape essentielle dans l’histoire de la civilisation, remonte à l’époque néolithique. Les premières poteries, cuites à l’air libre, sont mates et poreuses, de couleur sombre. On découvre très tôt le moyen de les rendre imperméables grâce à un enduit à base de silice. La faïence est une poterie recouverte d’une glaçure opaque à base d’étain, blanche ou teintée. Les faïences, destinées à une riche clientèle et fabriquées dans d’importantes manufactures, connaissent leur apogée au XVIIIème siècle.
Elles commencent à pénétrer les milieux populaires lorsque les classes aisées se tournent vers la porcelaine.

Le tailleur de pierres est un artisan qui façonne les pierres utilisées pour construire ou restaurer un édifice. Mais il n’est pas seulement un artisan.
La pratique du dessin lui permet de développer et d’affiner sa perception des formes et des volumes. Habile de ses mains, le tailleur de pierre a le geste précis et sûr. Avant d’intervenir sur un monument historique, il a étudié les différents styles architecturaux et acquis des connaissances de base en histoire de l’art. Autre qualité indispensable : la minutie. Un outil qui dérape, un coup de burin en trop et l’oeuvre en gestation est irrémédiablement abîmée.

L’imprimerie est un ensemble de techniques permettant de reproduire des écrits et des illustrations en grandes quantités sur des supports plans, généralement du papier pour pouvoir les distribuer à grande échelle. En 1440, Johannes Gensfleisch, plus connu sous le nom de Gutenberg, a eu l’idée d’utiliser des caractères mobiles en plomb. On lui attribue l’invention de la typographie moderne. L’imprimeur est longtemps resté au stade du petit artisan. Si les salaires sont faibles, le travail est considéré comme prestigieux. Le livre restant un objet coûteux, le typographe vit en permanence au contact des lettrés, ce qui le distingue. Privilège important : il a droit au port de l’épée.

Jacques Doppée: peintre, dessinateur, aquarelliste, graveur.

Formé en Belgique à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles et à l’Ecole des Arts d’Ixelles, il s’est spécialisé dans les techniques médiévales. Jacques Doppée s’inspire de la nature et a une prédilection pour les paysages, les vues de plages, mais crée également des sujets stylisés et végétaux ou des insectes représentés d’une manière graphique et minutieuse. Auteur de timbres-poste, il a déjà dessiné de nombreux timbres pour les postes belge, luxembourgeoise ou encore pour celle des Iles Féroé.

L'information technique

Date d'émission: 06.11.2011
Concepteur: Jacques Doppée
Imprimeur: Cartor Security Printing
Processus: Offset Lithography
Dimensions: 40 x 31.5 mm
Valeurs: 0.60 + 0.05, 0.85 + 0.10 , 1.10 + 0.10, 1.20 + 0.2